1. Vers une définition…

2. Un environnement favorisant les communautés d’apprentissage
« Le développement professionnel des responsables d’établissement est ainsi déterminant, car ce sont eux qui sont chargés de créer un environnement dans lequel élèves et enseignants tirent parti des écoles en tant que communautés d’apprentissage ».  Les compétences clés dans un monde en mutation, Education et formation 2010 », 25-11-09.

Cet environnement sera également favorable pour les stagiaires et les nouveaux titulaires. Le cahier des charges de la formation initiale des enseignants confère une mission de formation aux établissements d’accueil. « Il s’agit de créer un environnement qui soutienne le professeur stagiaire ou nouveau titulaire dans sa prise de fonction et facilite la mise en œuvre de ses compétences disciplinaires, didactiques et pédagogiques dans toutes leurs dimensions. Il s’agit également de former chaque professeur stagiaire à sa mission de fonctionnaire de l’État en l’aidant à prendre conscience de son rôle d’adulte référent auprès des élèves et des dimensions déontologiques du métier qu’il a choisi ». Décret du 19 décembre 2006, Article 4 - 1 du Cahier des charges des IUFM.

On parle souvent d’ « effet établissement », peut-être est-ce une résultante de cet établissement formateur et /ou apprenant ? Ce qui est sûr, c’est qu’une organisation qui favorise les apprentissages à tous les niveaux ne peut que générer des effets positifs auprès des enseignants et des élèves !

« Le travail doit être formateur. Il faut pour cela que l’organisation du travail soit qualifiante, qu’elle permette et structure une réflexion des gens sur leur travail ». In Le changement est affaire de volonté politique, Bertrand Schwartz, Education permanente, un projet d’avenir, N°180 septembre, octobre 2009.

3. Référentiel de l’établissement formateur et/ou apprenant
Une carte heuristique réalisée par le groupe de travail Formiris propose un « référentiel » de l’établissement formateur et/ou apprenant. 10 champs sont repérés. Ils sont déclinés par rapport à l’organisation et par rapport aux individus. Autrement dit, ce référentiel conjugue les 2 réalités : les projets ou propositions de l’organisation et les projets ou initiatives des individus.
C’est un outil pour
. Les enseignants afin de
- situer leur participation et leur investissement dans l’établissement
- repérer les compétences à renforcer pour contribuer à l’établissement formateur  et développer la fonction formative de leur action.
Il est particulièrement pertinent pour ceux qui sont tuteurs, professeurs conseillers pédagogiques…
. Les chefs d’établissements comme relecture de leur pratique et de l’organisation de leur établissement
. Les formateurs
- dans le cadre de la formation initiale pour la collaboration avec les établissements
- dans le cadre de formation continue pour interroger les pratiques.
Pour accéder au référentiel, cliquez ici

4. Historique du concept de l’établissement formateur et de l’organisation apprenante
La notion d’organisation apprenante est née de la critique des formes d’organisation du travail issues de l’organisation scientifique du travail, en particulier du taylorisme. Elle vise à pallier les limites des organisations bureaucratiques.  Quelques définitions, des caractéristiques vous sont proposées. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Sylvie Crépy, Formiris, 2 février 2010.